Endormissement facile : c'est possible ou pas ?

Mis à jour : sept. 25

Je suis Jessica, créatrice de la marque Tatappy et des tout premiers tapis à vivre.

Alors oui, les tapis Tatappy sont fait pour vivre dessus : jouer, partager, échanger durant la journée mais aussi très utile dans cette phase tant redoutée par certains parents, celle du coucher ! Quel enfant n’a pas eu un jour ou l’autre des difficultés à s’endormir ? La peur du noir, des monstres dans le placard, des ombres malveillantes, et autres "méchants pas beaux" ! Ou tout simplement à cause d’une folle envie de s’amuser et de prolonger les activités de la journée. Nous connaissons tous ça !


Cependant lorsque c’est trop fréquent cela devient problématique. Le sommeil est essentiel pour nos tout petits et leur endormissement rapide et efficace est primordial à nos soirées à deux ! C’est la condition sine qua non pour l’équilibre de chacun dans la famille, avec du repos, de la détente, afin d’être en pleine forme le lendemain, disponible au travail comme pour notre (nos) enfant (s).


Seulement parfois, tout ne se passe pas comme espéré et il est difficile de gérer des peurs incontrôlées, les demandes de rester auprès d’eux avec leurs grands yeux ronds comme le chat potté dans Shrek.


Alors Tatappy invite Anne-Sophie Moresco pour vous (et nous) 😁, une pro du sommeil des enfants ... afin de vous donner quelques clefs d’endormissement facile et controlé. Créatrice de la méthode https://www.maxdodo.com, elle a écrit le livre e-book " la Méthode Maxdodo 6 mois - 6 ans",

https://www.maxdodo.com/methode dans lequel elle intègre ses propres expériences et celles d'autres mamans, une mine d'or d'astuces et LA méthode !


Bref, voici ses conseils et de quoi utiliser les tapis à vivre Tatappy durant tout le rituel du coucher (lecture et câlins) sans forcément rester des heures entières à côté de son lit même si c’est hyper confortable ! On en sait quelque chose ici 😁


A toi Anne-Sophie ...



Salut la Tatappy Family !


- La porte qui se ferme (ou reste entrouverte, allez !) et les petits yeux tombent de suite dans le calme et la sérénité… - si chez vous c’est un rêve inaccessible, voici quelques petites astuces à la portée de tous !


Avez-vous ritualisé le coucher ?

Saviez-vous que nous nous endormons tous, toujours, dans la même position ? Pour en faire l’expérience, vous avez certainement en tête une blessure ou un incident qui vous a empêché de trouver la bonne position, donc le sommeil, ou même une grossesse pour celles qui dormaient sur le ventre !

Le cerveau humain apprend par la répétition, le conditionnement. L’enfant, en particulier, apprécie des repères fixes, des successions d’événements prévisibles : ça le rassure et le réconforte puisqu’il peut anticiper ce qui va se passer « après ».


C’est pour cette raison que le rituel du coucher est très souvent un passage obligatoire dans l’acquisition d’un sommeil serein. On peut le commencer très tôt, entre 2 et 4 mois, et il peut durer tard dans l’enfance (du coup autant en faire un moment agréable pour tous non ?)!


Le rituel du coucher, c’est l’ensemble des activités répétées chaque jour qui vont mener à la séparation pour le sommeil. A force de répétition, votre enfant va donc intégrer qu’à l’issue de cette succession d’activités, il doit se coucher et dormir.


Le rituel ne doit pas s’éterniser, en général une dizaine de minutes suffisent, l’essentiel étant que les activités soient toujours les mêmes et dans le même ordre. Evidemment, on privilégiera des activités calmes (une autre fois, la bataille de polochons !) : lecture, câlins, chansons, petites poésies… J’aime beaucoup l’idée d’intégrer le tapis L Tatappy au rituel du coucher, il est ce coin confortable de transition entre les moments actifs de la journée et le moments calmes, cette petite bulle qui n’est pas encore un lit mais qui y prépare ! C’est tellement chouette d’y lire un bel album ou d’y chanter sa comptine préférée !



Votre enfant est-il en « lieu sûr » pour dormir ?

« Ton lit est l’endroit le plus sûr pour toi pour dormir. Tu peux y faire dodo en toute sécurité ». Voilà une phrase que l’on peut répéter sans compter à ses enfants, quelque soit leur âge ! C’est essentiel que le lit soit un sanctuaire de sécurité et d’apaisement.

Il y a plusieurs astuces pour aider votre enfant à associer le lit à un élément positif.

Tout d’abord, même si le lit est fait pour dormir, il n’est pas pour autant à limiter forcément aux seuls moments de sommeil : lecture, jeux d’imitation à grand renfort de poupées ou peluches qu’on met au lit… aucune raison de ne pas jouer dans ou près du lit ! Un tapis à vivre Tatappy posé près du lit peut avoir la double fonction de protéger les petits escaladeurs/escaladeuses ou les jeunes aventurier.ère.s à la sortie de leur lit, ainsi que de leur fournir un environnement agréable, familier, de jeu ou de détente à portée.


Pour ce faire, je vous recommande vivement d’éviter de punir ou isoler votre enfant dans son lit. Si faire de la chambre un lieu d’apaisement et de réflexion peut effectivement justifier que vous invitiez votre enfant à s’y isoler pour retourner au calme, il faut à tout prix éviter que le lit soit associé à une expérience traumatisante, une punition, au risque de voir surgir d’autres troubles (terreurs nocturnes, cauchemars, difficultés d’endormissement, angoisses…).


Certains parents s’inquiètent de réveils nocturnes où l’enfant, qui ne les appelle même pas, joue dans son lit. C’est en fait un très bon signe ! Cela signifie que votre enfant s’y sent parfaitement bien et les réveils nocturnes font partie d’une constitution normale du sommeil avant 3-4 ans. Aucune inquiétude, au contraire !


A vous de jouer pour évoluer en toute sécurité vers des nuits apaisées !


JE COMMANDE MON TAPIS L DIAGO